Alimentez votre cerveau!

cerveau_alimenter

Saviez-vous que plus de 40 éléments nutritifs sont indispensables au bon fonctionnement de votre cerveau? Mais est-ce dire que certains éléments nutritifs pourraient aiguiser votre intelligence?

Les glucides : le carburant du cerveau
Votre cerveau carbure au glucose (sucre de la famille des glucides) et comme il ne peut en faire des réserves, le cerveau doit constamment être alimenté en glucose. Il est donc important de consommer des glucides à chaque repas : pain, pâtes, riz, céréales, fruits, légumes, lait et yogourt.

La vitamine B1 : la bougie d’allumage
Pour utiliser le glucose, le cerveau a besoin de la vitamine B1, aussi appelée thiamine. Cette vitamine joue le rôle de la bougie d’allumage qui fait fonctionner le moteur. Le porc, le thon et la patate douce sont les sources qui ont une haute teneur en vitamine B1. Les produits céréaliers à grains entiers, les produits à base de soya, les légumineuses, le saumon, le jus d’orange, les noix et les abats en sont également de bonnes sources.

Les oméga-3 : un matériau de première qualité
Les acides gras oméga-3 participent à la structure même du cerveau. Plus du tiers des matériaux de base de votre cerveau sont des acides gras polyinsaturés, en majorité des oméga-3, dont un en particulier, le DHA. Le DHA est essentiellement fourni par les poissons gras (saumon, maquereau, sardine, etc.).  Selon de récentes études, consommer du poisson riche en oméga-3 une fois par semaine réduirait de 60 % le risque de développer la maladie d’Alzheimer!

Le fer : pour s’oxygéner l’esprit… et le corps
Le cerveau a besoin d’être oxygéné et le fer est indispensable au transport de l’oxygène dans le sang. Une carence en fer peut causer de la fatigue, des faiblesses, une perte de productivité au travail, une diminution des performances intellectuelles et des sautes d’humeur. Les meilleures sources en fer sont les viandes rouges, les abats, les céréales enrichies, les fruits séchés et les légumes verts feuillus. Ajoutez une source de vitamine C (tomates, agrumes, poivrons) à vos repas pour faciliter l'absorption du fer provenant des produits végétaux.

Des antioxydants
Les acides gras s’oxydent et se transforment en radicaux libres : les pires ennemis de vos neurones. Pour les contrer, il faut faire le plein d’antioxydants, qui se retrouvent principalement dans les légumes et les fruits, et plus ces derniers sont colorés, plus ils contiennent d’antioxydants.

Du liquide : pour éviter la panne sèche…
La déshydratation peut mener à des étourdissements, des pertes de concentration et de la fatigue. Assurez-vous de boire suffisamment d’eau, soit environ 1,5 l par jour.

La caféine : un stimulant sournois
En quantité modérée, la caféine peut augmenter temporairement votre niveau de vigilance et vos capacités d’attention. Mais attention : les effets stimulants de la caféine peuvent rapidement se retourner contre vous si la consommation dépasse 450 mg (de 3 à 4 tasses de café).  Bien nourrir son cerveau, c’est avoir une bonne hydratation et manger varié : beaucoup de fruits et légumes, des poissons, des viandes, des produits laitiers maigres, des légumineuses, des céréales complètes.

Cet article a été adapté d’un article d’extenso.org dont des membres du comité Nutrition de Ma santé au sommet sont des collaborateurs importants.

 


Imprimer